Actualités

03/04/2017

Comment soutenir un proche en burnout ?


Le burnout est une pathologie qui peut demander de longs mois de reconstruction. Après une première phase qui demande une mise au repos et un suivi médical, s’ensuit une deuxième phase de revalidation. L’attention bienveillante de la famille et le repos sont des ingrédients essentiels à cette reconstruction.

Et en tant que proche, prenez également soin de vous et accordez-vous des périodes de break !

 Tout au long de ce chemin, entourer la personne d’amour, d’affection, de patience et de compréhension. Et plus concrètement :

 

A faire

  • Favoriser le repos et l’absence de stress
  • Accepter la fragilité et l’émotivité
  • Respecter aussi les besoins de solitude de la personne
  • Au besoin et avec son accord, prendre ses rendez-vous médicaux à sa place
  • Laisser la personne dormir et acceptez qu’elle ne fasse rien toute la journée si tel est son besoin
  • Alléger au maximum l’agenda social
  • Prendre en charge les tâches ménagères journalières
  • Eviter les bains de foule
  • Dans la deuxième phase de revalidation, diversifier les sources de plaisir : nature, sport, social…

 

A ne pas faire

  • Lui fixer des objectifs ou lui mettre la pression
  • Lui établir une liste des choses à faire pour la stimuler/secouer
  • Lui dire qu’il/elle est fort(e) et que ça va passer, « tu en as vu d’autres »
  • Le ou la culpabiliser
  • Lui demander de s’occuper du pressing ou du rendez-vous chez le garagiste, maintenant qu’il/elle a plus de temps à la maison
  • Lui dire « je travaille, moi ! »
  • Inviter toute la bande de copains à la maison ou prévoir une grande réunion de famille
  • Avoir un agenda d’activités surchargé
  • Parler de la reprise du travail

 

Je remercie tout particulièrement mes collègues coaches Sophie et Philippe pour la rédaction de ce document de support que nous proposons aux personnes que nous accompagnons au quotidien, qu’il s’agisse de prévention et/ou d’accompagnement dans le burnout.